Dératisation et nouvelles serrures : CDC Habitat répond enfin aux alertes des Elsauviens
Société 

Dératisation et nouvelles serrures : CDC Habitat répond enfin aux alertes des Elsauviens

Vendredi 29 novembre, le bailleur social CDC Habitat tenait une réunion dans le hall d’un immeuble de la rue Watteau. La responsable de secteur Alexia Mikulaniec a détaillé la procédure de relogement aux Elsauviens concernés. Elle a aussi promis une dératisation et une réparation des portes d’entrées, des caves et des locaux à poussette.

« Je présente mes excuses, même si je n’ai pas été en responsabilité. » Dans le hall d’un immeuble de la rue Watteau, la responsable de secteur de CDC Habitat (ex-Nouveau Logis de l’Est) tente d’apaiser les tensions. Face à une quinzaine d’Elsauviens, Alexia Mikulaniec prend conscience de la colère des habitants pendant une réunion tenue entre midi et quatorze heures, vendredi 29 novembre.

Dans le quartier de l’Elsau, les réunions peuvent se faire dans des halls d’immeuble… (Photo Guillaume Krempp / Rue89 Strasbourg / cc)

Manque d’information sur les démolitions

Hanane, dont les parents vivent dans le quartier, s’agace d’abord du manque d’information sur la rénovation du quartier et la destruction de leur immeuble :

« Vous savez comment j’ai su pour la rénovation ? C’est grâce à un article de Rue89 Strasbourg ! La plupart des gens qui vivent dans la rue sont des personnes âgées. J’ai l’impression que vous les maltraitez en leur ajoutant un stress malgré leur âge ! »

Plusieurs Elsauviens présents s’inquiètent de ne pas pouvoir rester dans le quartier après la démolition de leur immeuble, prévue pour 2024. Mohamed ne veut pas perdre ses amis. « Ca fait 40 ans que je suis ici, c’est pas à 70 ans que je vais partir ! » Mais les habitants le savent bien : plus de 400 logements sociaux de l’Elsau seront détruits pour une vingtaine d’appartements reconstruits… Il n’y aura probablement pas de place pour tous ceux qui veulent rester et les loyers vont évoluer.

Au milieu de la réunion, une habitante de la rue quitte les lieux. Fatiguée, elle descend doucement les quelques marches. Des larmes coulent sur ses joues lorsqu’elle dit, avec une voix faible :

« Toujours il y a des malheurs. Pourquoi tous ces gens là ne sont pas des gens heureux, ou riches, ou quelque chose. Mais ce gouvernement là, (…) ce président Macron, il ne pense qu’à torturer, (faire) souffrir les gens petits. »

Relogement dès 2023

À partir de 2022, le bailleur social CDC Habitat entamera un « diagnostic social » auprès de ses locataires. L’objectif : connaître la situation et les besoins des habitants pour leur proposer trois solutions de relogement les plus adaptées possibles. Dès 2023, les Elsauviens devront déménager. « Et si les trois propositions ne nous plaisent pas ? », demande un habitant. Il n’y en aura pas d’autres, répond la responsable de CDC Habitat.

Dératisation début décembre

Vers 13h30, la réunion touche à sa fin. Alexia Mikulaniec annonce qu’une dératisation aura lieu dans les immeubles de la rue Watteau dès ce début décembre : « Nous allons faire fermer les trous par lesquels les rats passent dans les caves et nous ferons poser des pièges. » La responsable a aussi promis une résolution sous trois semaines des problèmes des portes d’entrées, des locaux à poussettes et des caves. Ces dernières étaient souvent dégradées au point de ne plus fermer, une aubaine pour les dealers et les consommateurs.

Mi-novembre, une habitante d’un immeuble CDC Habitat a transmis cette vidéo à Rue89 Strasbourg, qui l’a ensuite envoyée au bailleur social. (Document Remis)

Réparation des portes

Deux semaines plus tôt, une autre locataire de CDC Habitat nous faisait parvenir la vidéo ci-dessus. Rue89 Strasbourg l’a transmise au bailleur social. Dans le hall de son immeuble, place Nicolas Poussin, la mère de famille filme sa poussette en commentant :

« Voilà regardez, c’est la poussette de ma fille, comme le cagibi est toujours fermé, personne ne nous a donné les clés depuis presque deux ans. Donc j’ai dû laisser ma poussette à l’extérieur. Je pense que dans la nuit ou la journée, quelqu’un est entré dans le bloc. Je pense qu’il s’est piqué, regardez cet élastique, je pense que c’est pour se piquer. Ils ont déposé des médicaments sur la poussette de l’enfant. »

« Toute remontée d’informations est bonne à prendre »

Interrogée à la sortie de la réunion, Alexia Mikulaniec explique son action sur les serrures des portes en évoquant… la vidéo transmise par Rue89 Strasbourg. Nos trois articles ont-ils été le déclencheur de ces décisions ? « Toute remontée d’informations est bonne à prendre », répond la responsable de CDC Habitat.

L'AUTEUR
Guillaume Krempp
Guillaume Krempp
Journaliste, en recherche d'enquêtes et d'impacts

En BREF

La manifestation contre la retraite par points déviée du QG « La République en Marche »

par Jean-François Gérard. 1 937 visites. 2 commentaires.

Quel est le préjudice de la nuit du 31-décembre ? Aidez-nous à le quantifier

par Rue89 Strasbourg. 1 128 visites. 3 commentaires.

Le Défenseur des droits dénonce les “défaillances du forfait post-stationnement”

par Buket Bagci. 2 833 visites. 1 commentaire.