Rue Watteau : « Où irons-nous après les démolitions ? »
Société 

Rue Watteau : « Où irons-nous après les démolitions ? »

actualisé le 28/10/2019 à 16h02

Dans le plan de rénovation de l’Elsau, le côté pair de la rue Watteau est voué à la démolition. Face au manque d’information, les habitants concernés s’inquiètent : quand mon logement sera-t-il détruit ? Où vais-je aller ? Le loyer sera-t-il toujours abordable ? Rue89 Strasbourg donne des premiers éléments de réponse. Ils seront restitués lors d’une réunion « Quartiers connectés » lundi 28 octobre.

« Nous avons besoin de repères car mon papa a un handicap. Il ne peut pas s’éloigner des épiceries et du tram… » Hüzüme Özdemir s’occupe de son père, sexagénaire, tous les jours. La rénovation du quartier de l’Elsau ajoute un poids à la charge mentale de l’Elsauvienne. Quand le logement parental situé au 18 rue Watteau sera-t-il détruit ? Où iront-ils après les démolitions ? Sera-t-il toujours à proximité de leur fille? Les transports et commerces de proximité seront-ils suffisamment proches? À l’heure actuelle, les habitants du côté pair de la rue Watteau se posent beaucoup de questions sur leur avenir… Rue89 Strasbourg a tenté de répondre à ces interrogations entendues lors de nos réunions « Quartiers connectés ».

Rue Watteau – Au coeur de l’Elsau délaissée

Au cœur de l’Elsau, la rue Watteau concentre toutes les problématiques du quartier : services de proximité fermés, logements dégradés, deal de drogues et inquiétude d’Elsauviens mal informés sur la rénovation urbaine à venir…

Nouvelle mini-série Rue89 Strasbourg : Rue Watteau – au coeur de l’Elsau délaissée.

Cette allée a donc fait l’objet d’une mini-série en trois épisodes intitulée « Rue Watteau – Au coeur de l’Elsau délaissée ». Chaque volet aborde des thématiques soulevées par les habitants lors de rencontres organisées par la rédaction. Ces réunions se déroulent dans le cadre de l’opération « Quartiers Connectés » de Rue89 Strasbourg, primée aux Assises du journalisme.

Quand mon immeuble sera-t-il détruit ?

Cet été, les Elsauviens ont reçu dans leurs boites aux lettres un dépliant de l’Eurométropole de Strasbourg. Sous le plan de la rénovation du quartier, une petite pastille indique « Mise en oeuvre 2020-2030 », sans plus de détail. En l’absence de calendrier, les habitants de la rue Watteau s’inquiètent : les destructions vont-elles commencer l’année prochaine ?

Philippe Blech, directeur du bailleur social CDC Habitat Nord Est, rassure les locataires de la rue Watteau :

« Avant que les logements ne soient détruits, il faut que la maison des services publics soit construite pour permettre à la Poste de déménager. Les démolitions des logements rue Watteau n’auront pas lieu avant 2023-2024. »

Où vais-je pouvoir déménager ?

Les personnes qui devront être relogées seront traitées au cas par cas. Mais l’attribution de logements sociaux a été simplifiée récemment. L’Association territoriale des organismes HLM d’Alsace a ainsi mis en place la plateforme demandedelogement-alsace.fr pour harmoniser la procédure au niveau des documents à fournir. Un site internet permet aussi d’observer le délai d’attente et le type de logement social par commune ou par quartier.

Sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg, il y a actuellement cinq demandes pour un logement social disponible. Malgré cette crise de l’habitat social, le vice-président de l’Eurométropole en charge de l’habitat, Syamak Agha Babaei, a tenu des propos rassurants pour les Strasbourgeois concernés par les démolitions : « Une filière spécifique à la rénovation urbaine sera créée et ils seront plus accompagnés que le demandeur lambda. »

Comment se passe le relogement ?

Chaque Elsauvien concerné par les démolitions devrait recevoir trois propositions de relogement. Les habitants seront suivis par des « chargés de clientèle » de leur bailleur. Selon Philippe Blech, ces salariés de CDC Habitat « connaîtront les particularités de chacun quand le relogement se fera. Nous avons le temps de travailler très en amont pour proposer de vraies solutions. »

À l’échelle de l’Eurométropole de Strasbourg, plus de 2 000 logements sociaux seront détruits dans les prochaines années. Il faut donc coordonner les efforts de différents bailleurs sociaux « car certains détruisent des immeubles, d’autres non, explique le conseiller municipal Syamak Agha Babaei, d’où la création d’un poste à l’EMS en charge du relogement lié à la rénovation urbaine. »

Combien ça va me coûter ?

Le directeur de CDC Habitat Nord Est l’assure : « La rénovation permettra d’offrir des logements de meilleure qualité pour des prix qui restent abordables. » Face à un loyer trop élevé, « l’Agence nationale de rénovation urbaine et l’Eurométropole financent la minoration des loyers pour que l’effort du ménage soit supportable, voire équivalent », explique Syamak Agha Babaei.

Et si le locataire a récemment investi dans son appartement, dans une cuisine équipée par exemple ? Dans ce cas, le bailleur social ne « ferme pas la porte à une forme de dédommagement, pourquoi pas en posant une cuisine équipée dans le nouveau logement. »

Pourquoi mon immeuble est-il détruit ?

Certains immeubles sont détruits car ils sont trop anciens pour être rénovés. Ce n’est pas le cas du côté impair de la rue Watteau, qui a été réhabilité il y a moins de 15 ans. Les acteurs de la rénovation urbaine (Eurométropole, bailleurs sociaux, agence nationale de rénovation urbaine…) ont simplement fait ce choix urbanistique. Philippe Blech, de CDC Habitat, explique l’intention :

« L’idée c’est d’ouvrir le quartier et d’améliorer les services avec une maison des services publics. On a privilégié une option de long terme avec l’ouverture de l’espace. Si on veut vraiment améliorer la circulation, il fallait détruire cette barre qui coupait l’espace en deux. »

Vue de synthèse du quartier de l’Elsau en 2030 (Document Remis)

Dans l’épisode précédent de la série consacrée à la Rue Watteau, l’adjoint au maire en charge du quartier Luc Gillmann faisait le lien entre le trafic de drogues et la démolition d’une barre d’immeuble :

« L’ouverture de la rue Watteau sur la place du centre social et culturel devrait mettre fin au trafic dans cette zone. Sans cachette, au milieu d’une grande place, le deal devrait disparaître, même si l’on sait qu’il ne fera que se déplacer. »

L'AUTEUR
Guillaume Krempp
Guillaume Krempp
Journaliste en alternance depuis la rentrée 2017.

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 9 060 visites. 32 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 158 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 492 visites. 8 commentaires.