Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Droit de réponse de l’association Sahaja Yoga
Société 

Droit de réponse de l’association Sahaja Yoga

par Rue89 Strasbourg.
Publié le 9 décembre 2019.
Imprimé le 04 août 2021 à 14:36
3 119 visites. 1 commentaire.

La parution de notre article sur le yoga de l’association Sahaja Yoga a finalement fait réagir ses responsables. Après avoir refusé de répondre à nos questions, ils nous ont adressé par le biais de leur avocat bordelais un droit de réponse.

L’association Sahaja Yoga entend répondre aux propos tenus au sein de l’article numérique rédigé par Guillaume Krempp, intitulé « Yoga et dérive sectaire : comment la Ville de Strasbourg s’est laissé berner l’été dernier. »

Sur le titre de l’article

Le titre de l‘article, laisse croire, à travers l’usage des termes « s’est laissé berner », que notre association aurait cherché à tromper la municipalité de Strasbourg. Bien évidemment, il n’en est rien et l’usage de ce terme met en cause notre probité non seulement auprès de la Ville de Strasbourg mais également auprès des très nombreuses municipalités qui nous font confiance en France et partout dans le monde.

En effet, nous ne nous cachons pas et nos activités sont ouvertes à tous : la gratuité n’est pas une ruse, elle est la base de notre fonctionnement et le bénévolat en est le moyen.

L’association n’a pas non plus « bénéficié de la crédulité de la municipalité », elle a été contactée et choisie sur la base d’un contenu pédagogique de qualité destiné aux personnes souhaitant s’initier au yoga et à la méditation. Il n’y a là aucune manipulation, cette activité et son caractère bénévole étant inscrits dans les statuts de l’association, consultables par tous.

Notre association conteste donc vivement la pertinence des propos tenus à son égard.

Shri Mataji Nirmala Devi
Shri Mataji Nirmala Devi (Photo Stephan / FlickR / cc)

Sur l’alerte donnée par « Sophie » et l’absence de réponse de la Mairie

Nous ne pouvons que regretter la démarche de « Sophie », qui après avoir trouvé sur internet des informations non vérifiées à notre sujet, a préféré en faire part anonymement à la municipalité plutôt que de nous interroger préalablement sur leur pertinence.

Ainsi, sur la base de ces informations, l’auteur de l’article indique que notre association est « considérée comme une secte par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires et ce « depuis 1995. »

Or, si nous avons bien figuré dans une liste établie par la Miviludes dans un ancien rapport de 1995, il convient de rappeler que cette liste a été désavouée par une circulaire ministérielle du 27 mai 2005.

Par ailleurs, dans un jugement (n°9910461/3) du 8 décembre 2004, le tribunal administratif de Paris a considéré que les activités de notre association ne pouvaient être regardées « comme pouvant porter atteinte à l’ordre public. »

Enfin, notre association n’a jamais été poursuivie ni condamnée pour des atteintes portées aux biens ou aux personnes.

Son mode de fonctionnement est ainsi bien éloigné de celui d’une « secte ». La Mairie de Strasbourg ne s’y est pas trompée.

Sur les enfants envoyés à l’étranger et les propos de la fondatrice au sujet des enfants

L’auteur de l’article affirme : « Chez Sahaja Yoga les enfants n’appartiennent pas aux parents mais à la Mère Divine. Les parents sont encouragés à se séparer d’eux dès le plus jeune âge en les envoyant dans des ashrams et des écoles à l’étranger. »

Or, les associations Sahaja Yoga, en France et à l’international, n’interviennent jamais dans le choix des parents sur l’établissement scolaire de leurs enfants.

Tels sont les rectifications factuelles que l‘association souhaitait apporter à cet article, dans le cadre de son droit de réponse, et ce afin de permettre aux lecteurs de se forger un avis sur une base plus nuancée.

La réponse de Rue89 Strasbourg

À chaque mise en cause, Rue89 Strasbourg contacte les personnes concernées pour leur faire part des éléments présentés et leur permettre soit de réagir, soit de les réfuter. Il est donc désolant de constater que la responsable de Sahaja Yoga à Strasbourg ait jugé notre appel indigne d’être répondu… pour finalement nous envoyer un courrier d’avocat suite à la parution de l’article, qui devient tout d’un coup urgent à nuancer…

Sur les éléments présentés :

  • La Ville de Strasbourg a elle-même reconnu avoir manqué de vigilance sur la sélection des associations,
  • La circulaire de 2005 ne remet nullement en cause le rapport de 1995 de la Miviludes. En outre, le rapport que nous citons est l’édition 2005 (publié en 2006).
  • Sur les enfants, plusieurs jugements en France, Allemagne, Suisse montrent que des séparations d’enfants de leurs parents ont été contestées devant les tribunaux.
Article actualisé le 09/01/2020 à 16h12
L'AUTEUR
Rue89 Strasbourg
Rue89 Strasbourg
Site d'informations strasbourgeois fondé en 2012. Média indépendant d'enquêtes, nous avons besoin de soutien via les abonnements pour nous développer.

En BREF

Samedi, septième manifestation contre le pass sanitaire à Strasbourg

par Lola Manecy. 5 037 visites. 5 commentaires.

À la manif contre le pass sanitaire, « nous ne sommes pas des irresponsables »

par Pierre France. 3 345 visites. 19 commentaires.

Victime de racisme dans la police à Strasbourg, le brigadier Rezgui Raouaji obtient sa mutation

par Guillaume Krempp. 1 579 visites. 2 commentaires.
×