Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Francs-maçons, ancêtre gallo-romain, bal bestial… 5 lieux à visiter aux Journées du Patrimoine
Culture 

Francs-maçons, ancêtre gallo-romain, bal bestial… 5 lieux à visiter aux Journées du Patrimoine

par Rue89 Strasbourg.
Publié le 20 septembre 2019.
Imprimé le 29 novembre 2022 à 14:48
5 538 visites. 2 commentaires.

Toujours la même chose à voir aux Journées du Patrimoine ? Voici quelques visites atypiques à faire pendant l’édition 2019, samedi 21 et dimanche 22 septembre.

Elles marquent le début de l’automne, les Journées du patrimoine reviennent les 21 et 22 septembre. Si les grands classiques (Hôtels du préfet ou du gouverneur militaire, Parlement européen, Aubette, Palais du Rhin, etc.) vous sont déjà familiers, voici quelques visites ou animations spécifiques à l’édition 2019 qui ont attiré l’attention de Rue89 Strasbourg. Entre les événements pour adultes et ceux pour enfants, la programmation met l’accent sur les visites, balades à pied ou à vélo, concerts et animations parfois sous forme de jeu.

Les mythes du Temple maçonnique du Grand Orient de France

Les Francs-Maçons, leurs réseaux, leurs mystères, leurs couvertures d’hebdomadaires français… Envie d’en savoir un peu plus ? Dans la Neustadt, à deux pas de la place de la République, les temples francs-maçonniques historiques « Frédéric Piton » et « Jean Macé » construits en 1883 ouvrent leurs portes pour la première fois. L’association du Cercle Philosophique Goethe propose des visites guidées de ses locaux uniquement l’après-midi du dimanche.

À la rencontre des vieux morts au jardin funéraire gallo-romain

Le cimetière Saint-Gall à l’entrée de Koenigshoffen est l’un des plus anciens cimetières de Strasbourg. Bon, ok, les morts qui y reposent sont là pour un moment mais durant les Journées du patrimoine, l’endroit est animé par une reconstitution de stèle romaine samedi matin et des scénettes de théâtre de rue dans le mini-théâtre romain semi-circulaire rue Saint-Gall, juste à côté, pendant l’après-midi. Un vaste espace vert un peu secret, non loin de l’A35. En participant à cette journée, vous pourrez enfin répondre à cette question : « mais qui es-tu Comnisca ? »

Les femmes de Strasbourg n’ont pas compté pour des prunes

Pourquoi rester statique et patriarcal quand on peut se cultiver en reconnaissant l’apport des femmes à l’histoire de Strasbourg ? Les journées du patrimoine permettent de concilier ces deux passions avec un jeu de piste pour adultes appelé « les femmes aux cœur de Strasbourg« .

Et si les Bains municipaux ne rouvraient plus jamais ?

En pleine rénovation, les Bains municipaux de Strasbourg seront bientôt transformés en un complexe de sauna, spa et piscine de luxe. Si vous ne connaissez pas l’aspect vieillot et art déco des lieux, la Ville de Strasbourg propose une enquête dans les lieux : retrouver la vanne principale de la tuyauterie. Sans cette pièce, unique au monde, les bains pourraient bien ne jamais rouvrir. Suspense.

Dernière chance pour voir le musée zoologique dans son ambiance surannée

Aaah le musée zoologique de Strasbourg, son odeur de bois vermoulu mêlée à son parfum de poussière millénaire sous le regard d’animaux un brin flippants… Eh ben c’est bientôt fini ! Le musée s’apprête à fermer ses portes pour une rénovation en profondeur pendant 3 ans. Bientôt des meubles sans âme, des présentoirs lisses, des moquettes grises et des écrans partout… Alors pour tous ceux qui apprécient le charme des vieux musées, c’est le week-end de la dernière chance.

Autre sortie sympa, un « bal bestial » pour « laisser s’exprimer le fauve, le mollusque ou le volatile qui sommeille en vous », avec un DJ de L’Ososphère, Kool Chienne, est prévu le dimanche à 14h30 et à 18h30.

Le cœur bien accroché ? Venez le vérifier à l’institut d’anatomie

À quoi ressemble un cœur ? Et un foie ? Répondre à ces questions n’est pas chose aisée pour qui n’est pas chirurgien. Comme chaque année, la faculté de médecine ouvre des portes rarement ouvertes au public, celles de l’institut d’anatomie. Toutes les régions du corps sont représentées dans cette collection unique en Europe, constituée par les Allemands pendant leur occupation de l’Alsace au XIXe siècle, avec différents modes de conservation du XVIIIe siècle à nos jours.

Article actualisé le 20/09/2019 à 10h50
L'AUTEUR
Rue89 Strasbourg
Rue89 Strasbourg
La rédaction de Rue89 Strasbourg est composée de journalistes toutes et tous prêts à à écouter les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois pour parler des sujets qui les intéressent. Notre existence et notre moral dépend du nombre d'abonnement pris pour nous soutenir. 🙏⤵

En BREF

Lancement d’une association pour l’égalité de genre dans la culture samedi

par Pierre France. 497 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une marche contre les violences sexistes et sexuelles samedi

par Maud de Carpentier. 319 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manifestation spontanée mercredi contre une conférence anti-avortement au Parlement européen

par Maud de Carpentier. 1 080 visites. 1 commentaire.
×