Pour la rénovation du quartier Laiterie, l’heure des décisions finales
Environnement 

Pour la rénovation du quartier Laiterie, l’heure des décisions finales

La concertation sur la rénovation du quartier Laiterie touche à sa fin. Une réunion publique ce vendredi soir doit proposer des derniers ajustements. Plusieurs rues seront à sens unique et le stationnement des véhicules sera amputé de nombreuses places.

Un an après le début de la concertation, c’est l’heure des aménagements finaux pour le quartier Laiterie. La rénovation va principalement concerner trois rues : la rue du Hohwald, celle de la Broque et celle du Ban-de-la-Roche (voir la carte ci-dessous).

Article connecté

Cet article a directement été suggéré à la rédaction par les participants aux conférences de rédaction publiques du quartier de la Laiterie, dans le cadre de l’opération « Quartiers connectés ».

Lors de notre rencontre avec des habitants fin octobre, il était encore difficile pour les citoyens – pourtant intéressés par la question – d’imaginer la suite et surtout de bien savoir ce qui est déjà tranché ou non. Pour l’adjoint au maire de Strasbourg en charge du quartier, Paul Meyer (La Coopérative), les choses sont désormais claires :

« Ce qui est tranché, c’est le sens de circulation, les zones piétonnes, l’utilisation des parkings et des places. Ce qui reste en débat, ce sont les aménagements fins, c’est-à-dire où est-ce que l’on met on les bennes à verre, les bancs, les canisites, quelles installations sportives, etc. »

Les visuels et plans du futur quartier Laiterie doivent être présentés lors d’une réunion publique, prévue ce vendredi 9 novembre à 19h au Molodoï avec une « restitution » des discussions passées. Même si les principales décisions sont annoncées comme entérinées, il est arrivé plusieurs fois par le passé que la municipalité fasse évoluer ses projets en fonction de mobilisations citoyennes, parfois tardives.

La carte des modifications prévues


Synthèse des aménagements décidés à l’automne 2018 pour la rénovation future du quartier Laiterie. (Carte JFG / Rue89 Strasbourg)

  • Rue du Hohwald

Paul Meyer a plusieurs fois répété que dans la rue du Hohwald, il souhaitait imiter le modèle de la rue du Jeu-des-Enfants et faire une « cour urbaine », conviviale, piétonne et plus verte qu’aujourd’hui. Cela se limiterait à la partie située en face à la salle de concert de la Laiterie. Mais le projet de cette rue colorée et piétonne du centre-ville a d’abord été porté par un collectif, qui s’était constitué à partir des idées imaginées par les riverains et commerçants. Une telle dynamique n’existe pas dans la rue du Hohwald où cohabitent logements sociaux, structures culturelles (Laiterie, Taps, Fabrique de théâtre, Espace K) et sociales (Porte ouverte et fossé des XIII, Astu), une église et aucun commerce, à l’exception de la boulangerie à l’extrémité.

Cette partie de la rue du Hohwlad, face à la Laiterie ne serait plus accessible aux voitures. L'immeuble à gauche doit être démoli. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Cette partie de la rue du Hohwlad, face à la Laiterie ne serait plus accessible aux voitures. L’immeuble à gauche doit être démoli. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

La barre de logements sociaux des 12-14-16 rue du Hohwald construite dans les années 1900 devrait être détruite. L’actuel espace vert à l’arrière pour les habitants deviendrait ainsi ouvert sur l’Espace K.

Aujourd'hui, un petit espace vert privé jouxte l'immeuble qui doit être démoli, face à l'Espace K. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Aujourd’hui, un petit espace vert privé jouxte l’immeuble qui doit être démoli, face à l’Espace K. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Comme pour toute destruction de logement social, se posera la question du relogement des locataires. Le calendrier est toujours compliqué, car des destructions sont aussi prévues dans les quartiers en rénovation urbaine (Elsau, Hautepierre, Lingolsheim, Marais, etc) et il faut donc trouver des solutions pour chacun, parfois dans d’autres quartiers. Cette démolition interviendrait en 2021 au plus tôt.

Les autres immeubles de la rue, construits à la même époque, ne seraient pas détruits. La partie entre le pont de chemin de fer et le boulevard de Lyon resterait à double sens.

Cette partie de la rue du Hohwald resterait identique (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Cette partie de la rue du Hohwald resterait identique (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

La rénovation de ce secteur serait l’occasion d’améliorer le parvis de la Résidence des arts, en pente et en piteux état. Il n’est pas possible d’y prévoir une activité, alors que Porte ouverte, en partenariat avec le Centre culturel et social du Fossé des XIII, est sensé proposer des activités aux enfants du quartier. Un redressement a plusieurs fois été demandé pour rendre cet espace utilisable, en vain.

Le parvis de la résidence des arts mériterait d'être plat pour être utilisable pour des animations. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Le parvis de la résidence des arts mériterait d’être plat pour être utilisable pour des animations. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

  • Rue de la Broque

Concernant la rue de la Broque, il s’agira d’un sens unique vers le boulevard de Lyon. Une large piste cyclable pourra compléter la chaussée. À plus court terme, un feu tricolore doit être implanté au bout de la rue, car le croisement entre cyclistes du boulevard et la rue est dangereux.

  • Rue du Ban-de-la-Roche

La rue du Ban-de-la-Roche aura deux sens uniques, l’un vers le nord et l’autre vers le sud, qui rabattront tous les deux vers la rue de la Broque, afin de sortir du quartier par cet axe uniquement.

La logique générale est qu’il devienne plus compliqué de traverser le quartier Laiterie si l’on ne s’y arrête pas. L’axe de transit majeur doit n’être que le boulevard de Lyon.

Toujours rue du Ban-de-la-Roche, la Semencerie va voir le départ de onze de ses artistes vers la Coop à l’été 2019. Vendu en 2018, l‘ancien hangar de semences sera amené à être détruit pour faire place à un ensemble de logements qui reste encore à déterminer.

Demandes contradictoires

Au-delà des aménagements physiques, des habitants que nous avions rencontrés en mai 2018 (voir notre article) souhaitaient surtout voir disparaître les trafics, la prostitution, les incivilités ou les nuisances nocturnes (bruit mais aussi dégradation, bris de verre, etc.), en particulier aux abords de la Laiterie et du Molodoï.

Comme souvent dans les concertations, les demandes ont parfois été contradictoires : plus d’espaces verts pour certains, contre plus de stationnement pour d’autres.

Rencontre avec des habitants du quartier Laiterie au sujet de la rénovation du quartier (Vidéo par Salem Slimani et Claire Gandanger en mai 2018 / Rue89 Strasbourg)

L’épineuse question du stationnement

Comme souvent, la municipalité a tranché pour plus d’espaces pour les vélos et les piétons et moins pour les voitures, y compris celles à l’arrêt. Or, après l’instauration du stationnement payant dans les rues du quartier, le parking gratuit rue du Ban-de-la-Roche est devenu un lieu prisé.

La vieille proposition, plus chère à réaliser, d’ajouter un ou plusieurs étages sur ce parking, site peu utilisable autrement puisqu’il jouxte l’autoroute A35, n’a pas été approfondie ni soumise à la concertation publique.

Et même si la Ville de Strasbourg essaye de favoriser les déplacements à vélo ou en transports en commun, il est souvent conseillé aux demandeurs d’emploi et ouvriers des quartiers populaires d’avoir un véhicule à disposition, afin d’obtenir plus facilement des emplois parfois éloignés et/ou avec des horaires décalés.

Le pari de l’adjoint de quartier est qu’une fois devenu payant, le parking de la rue du Ban-de-la-Roche se videra des voitures « ventouses ». À ce jour, il est saturé car il s’agit de l’un des espaces de stationnement gratuit les plus proches du centre-ville, à côté d’une station de tram. Mais ce changement coûtera 180 euros par an aux habitants et limite les cartes d’abonnement résident à une voiture par foyer. Même la partie conservée perdra des places car elle devrait être « végétalisée, » en y ajoutant des arbres par rapport à ce qui existe aujourd’hui. La partie sud du parking, plus petite, va complètement disparaître au profit d’espaces sportifs (mini stade de foot, panier de basket), pique-nique et jardins partagés.

Le parking du Ban-de-la-Roche est divisé en deux parties. Celle-ci serait remplacée par des terrains sportifs, jardins partagé, à côté du talus de l'A35. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Le parking du Ban-de-la-Roche est divisé en deux parties. Celle-ci serait remplacée par des terrains sportifs, jardins partagé, à côté du talus de l’A35. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Les premiers travaux sont attendus à l’été 2019, avec les premières réalisations rue du Ban-de-la-Roche et rue de la Broque espérées pour février 2020. Mais l’ensemble de la rénovation s’étendra vraisemblablement jusqu’en 2022.

Contrairement à la prolongation du Bus à haut niveau de service (BHNS), cette consultation n’a pas été publiée sur le site dédié à la démocratie locale de Strasbourg (participer.strasbourg.eu), qui ne liste en tout et pour tout que… 10 consultations et un seul événement à son agenda en janvier 2019 (!). Le retard du BHNS a néanmoins permis la mise en place de bandes cyclables provisoires sur la majeure partie du boulevard de Lyon, ce qui réduit le nombre de voies de circulation, sans modifier le stationnement.

Y aller

Réunion publique sur la rénovation du quartier Laiterie, vendredi 9 novembre à 19h au Molodoï, 19 rue du Ban-de-la-Roche à Strasbourg.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : le quartier Laiterie au défi de sa rénovation (en novembre 2017)

Sur Rue89 Strasbourg : Les habitants de Laiterie rêvent d’un quartier plus convivial (en mai 2018)

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

GCO : côtes apparentes et visages émaciés, les grévistes de la faim se déshabillent

par Jean-François Gérard et Guillaume Krempp. 3 768 visites. 10 commentaires.

Revoir la présentation des mesures de sécurité pour le Marché de Noël

par Pierre France. 557 visites. 4 commentaires.

Deux dirigeantes de France 3 Grand Est écartées

par Pierre France. 2 832 visites. Aucun commentaire pour l'instant.