Schiltigheim : Jean-Marie Kutner se retire des municipales anticipées
L'actu 

Schiltigheim : Jean-Marie Kutner se retire des municipales anticipées

Le maire sortant, Jean-Marie Kutner, a pris la décision de retirer sa liste des élections municipales anticipées, dont le second tour est prévu dimanche 15 avril. Arrivé troisième, il préfère faire barrage à son ancien adjoint, Christian Ball, et appeler à voter pour la liste menée par Danielle Dambach et Nathalie Jampoc-Bertrand.

Schiltigheim tourne la page Jean-Marie Kutner. Toujours maire, Jean-Marie Kutner avait convié soutiens et journalistes dans son bureau à la mairie mardi 10 avril.

« Jamais je ne me résignerai à laisser à un quarteron irrespectueux et manipulateur la responsabilité de conduire les destinées de notre ville. »

Ainsi parla le chef de la ville depuis 2014. Arrivé troisième au soir du premier tour des élections municipales anticipées (19,78%), Jean-Marie Kutner s’estime « victime d’un putsch » et appelle les Schilikois à voter pour la liste menée par ses anciennes rivales, Danielle Dambach (écologiste) et Nathalie Jampoc-Bertrand (PS).

Jean-Marie Kutner, à la sortie de la conférence de presse du 10 avril (Photo Jean-François Gérard / Rue89 Strasbourg / cc)

Le discours

La décision de Jean-Marie Kutner et de ses colistiers de « Pour Schilick, continuons » a été prise lundi soir lors d’une réunion qui a dû être animée… Jean-Marie Kutner donne rendez-vous en 2020 :

« On s’est demandés quel était le meilleur intérêt pour Schiltigheim. Nous avions le choix entre aller au second tour, troubler ces élections, ce que nous ne voulons pas faire, et se retirer. J’ai autour de moi une équipe solide, la meilleure possible pour Schiltigheim, avec des jeunes. C’est à eux qu’il faut penser. Le prochain tour n’a lieu que dans deux ans. »

Le maire sortant de Schiltigheim a ensuite chargé son ancien adjoint aux finances, Christian Ball (LR), arrivé en tête avec 35% des voix au soir du premier tour. Selon Jean-Marie Kutner, les finances de la Ville seraient gravement obérées s’il venait à être en capacité d’appliquer son programme.

Voir l’intégralité de la conférence de presse de Jean-Marie Kutner

Jean-Marie Kutner n’a pas averti Danielle Dambach de son choix :

« Mme Dambach représente la moins pire des solutions. Les citoyens qui nous ont fait confiance ne peuvent adhérer au projet de M. Ball, dont le programme provoquera le départ de Heineken et ce serait la fin du projet MK2. Par ailleurs, je vois mal les électeurs de gauche et ceux de la France Insoumise se reporter sur la liste de M. Ball, qui représente la droite dure, celle de M. Wauquiez. »

En outre, Jean-Marie Kutner a averti qu’en cas de victoire de Christian Ball dimanche 15 avril, les élus de Schiltigheim pourraient se retrouver dans l’opposition au conseil de l’Eurométropole. Christian Ball répond « attendre ce que les Schilikois ont décidé » pour dire ce qu’il fera au conseil de l’Eurométropole et que Jean-Marie Kutner « s’est fait imposer les projets de l’Eurométropole », prenant comme exemple la médiathèque et ses nombreux logements.

Quel report de voix ?

Rappelons que mathématiquement, les listes de Christian Ball et celles Danielle Dambach sont au coude à coude au nombre de voix (2 268 pour Christian Ball contre 2 249 pour l’addition Danielle Dambach + Nathalie Jampoc-Bertrand, voir toutes les voix ici). La liste de Danielle Dambach peut aussi espérer un report d’une partie des voix de la France Insoumise (479).

Jean-Marie Kutner avait réunit 1 253 voix au 1er tour. Abstention, vote blanc, vote à droite ou écologiste… Pas sûr que tous suivent sa consigne. Jean-Marie Kutner a d’ailleurs convenu que ses électeurs « ne lui appartiennent pas » mais qu’il pense que ces derniers « sont centristes et aiment leur ville ». Reste que leur choix devrait faire pencher la balance dimanche.

Danielle Dambach s’est dite très « surprise », apprenant le choix de Jean-Marie Kutner au moment de cette déclaration. Elle a dit qu’elle doit discuter avec sa liste de la suite à donner à la proposition de Jean-Marie qui a dit « se tient à la disposition de Danielle Dambach » et qui fera « campagne contre Christian Ball ». Un soutien embarrassant ? « Cela peut l’être », répond l’ancienne adjointe à l’urbanisme (2008-2014).

Danielle Dambach et ses nouveaux colisitiers pour le second tour. (photo JFG / Rue89 Strasbourg / cc)

Quant à Christian Ball, il dit que ce retrait et soutien surprise « illustre ce que l’on a vécu pendant quatre ans » :

La réaction de Christian Ball

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur les élections municipales anticipées.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 8 948 visites. 32 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 107 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 473 visites. 8 commentaires.