Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Condamné pour violences conjugales, Serge Oehler refuse de quitter ses mandats
L'actu 

Condamné pour violences conjugales, Serge Oehler refuse de quitter ses mandats

par Rue89 Strasbourg.
Publié le 10 décembre 2021.
Imprimé le 24 mai 2022 à 18:36
2 248 visites. 3 commentaires.

Le Parti socialiste du Bas-Rhin communique avoir demandé à Serge Oehler de démissionner de ses mandats électoraux. Le conseiller départemental et municipal aurait refusé selon le PS.

Le conseiller municipal et départemental Serge Oehler refuse de démissionner de ses mandats électoraux après sa condamnation mercredi, en première instance, à 24 mois de prison dont 18 avec sursis pour des faits de violences conjugales. L’information vient du Parti socialiste du Bas-Rhin qui annonce dans un communiqué envoyé vendredi :

« Dans les valeurs du Parti Socialiste figure notamment notre engagement à lutter contre toutes les formes de violences faites aux femmes et de violences conjugales. Nous avons demandé à Serge Oehler d’agir en cohérence avec les valeurs et les engagements communs et donc, de renoncer à l’exercice de ses mandats et de ses responsabilités au sein du Parti Socialiste. »

Serge Oehler au conseil municipal de Strasbourg, septembre 2021 (Photo Abdesslam Mirdass / Rue89 Strasbourg)

Le communiqué est signé par Thierry Sother, premier secrétaire de la fédération bas-rhinoise du PS et par Catherine Trautmann, présidente du groupe « Faire ensemble » des élus socialistes et apparentés à la Ville de Strasbourg et à l’Eurométropole de Strasbourg.

Sauf que Serge Oehler n’a pas l’intention de donner suite à cette injonction, « et nous le regrettons », ajoute le duo socialiste qui annonce également à la place de Serge Oehler que ce dernier entend faire appel de sa condamnation et préfère plutôt quitter le groupe « Faire ensemble » et le Parti socialiste…

Ancien adjoint aux Sports et du quartier de Hautepierre-Cronenbourg de Roland Ries, Serge Oehler est élu à la Ville et à l’Eurométropole de Strasbourg jusqu’en 2026 ainsi qu’à la Collectivité européenne d’Alsace jusqu’en 2028. Il est également président de la Samins, la société publique de l’Eurométropole qui s’occupe du Marché Gare. Une fonction rémunérée à laquelle le conseil d’administration peut mettre fin s’il le souhaite.

Article actualisé le 12/12/2021 à 00h31
L'AUTEUR
Rue89 Strasbourg
Rue89 Strasbourg
Site d'informations strasbourgeois fondé en 2012. Média indépendant d'enquêtes, nous avons besoin de soutien via les abonnements pour nous développer.

En BREF

Le salon Bio&Co va projeter un documentaire anti-vaccins réalisé par un complotiste

par Achraf El Barhrassi. 5 682 visites. 22 commentaires.

Le port autonome lance une procédure d’urgence pour faire expulser le squat quai Jacoutot

par Thibault Vetter. 812 visites. 3 commentaires.

Électricité de Strasbourg protègera finalement ses clients contre la hausse des prix du gaz

par Laurence George. 1 230 visites. 2 commentaires.
×