Avec une forêt de sapins, la rue du Jeu-des-Enfants continue sa mue sociale
Société 

Avec une forêt de sapins, la rue du Jeu-des-Enfants continue sa mue sociale

À Strasbourg, la rue du Jeu-des-Enfants, récemment piétonnisée par ses habitants, s’habille d’une centaine de sapins pour Noël. Les samedis jusqu’au 16 décembre, ils accueilleront leurs décorations lors d’ateliers participatifs entre commerçants et riverains. La rue continue ainsi de se vivre comme une expérience sociale.

Dans l’association de la rue du Jeu-des-Enfants à Strasbourg, ils sont 45 adhérents, commerçants et riverains impliqués dans l’aménagement et la décoration de la rue avec comme ambition de recréer une vie de quartier. Pour Vincent Vigneron, secrétaire de l’association, l’installation d’une centaine de sapins dans la rue participe à cet objectif :

« Nous voulons sortir du lot avec nos 100 sapins. Nous les décorerons de manière participative avec les commerçants, les riverains, les passants et les habitants des quartiers. Tous les samedis il y aura des animations et cela jusqu’au 16 décembre. Les samedis de 11h à 13h, des ateliers de décorations seront réservés aux enfants des quartiers de la ville. De 14h à 16h, une animatrice proposera des ateliers pour réaliser des décorations de Noël à toute personne souhaitant participer. »

Dans la rue du Jeu-des-Enfants, 100 sapins habillent l’allée piétonne. (Photo CM / Rue89 Strasbourg / cc)

En plus de cela, l’association a levé des fonds pour créer un chemin lumineux (tandis que la Grand’Rue échoue à le faire), grâce à une mise en place par des bénévoles. L’association et les commerçants s’engagent aussi à réaliser une collecte de jouets d’occasion, en bon état ou de jouets neufs, en faveur de l’association La Main du Cœur qui vient en aide aux enfants défavorisés d’Alsace. Les jouets peuvent être déposés dans les magasins de la rue jusqu’au 19 décembre.

En plus des sapins de forêts, des sapins en contreplaqué customisé décorent la rue. (Photo CM / Rue89 Strasbourg / cc)

Un village dans la ville avec de nombreux lieux d’échanges

Malgré sa piétonnisation, de nombreuses voitures continuent de passer rue du Jeu-des-Enfants. Les commerçants doivent jouer aux agents de circulation, alors qu’il est difficile de distinguer un riverain d’un automobiliste qui rejoint la place Saint-Pierre-le-Vieux à la place du Vieux-Marché-aux-Vins.

Depuis fin juin, cette rue ne cesse de se colorer puisque des artistes street art prennent peu à peu possession de certains espaces après un appel à projets lancé par l’association Akpé. En 2018, l’association de la rue souhaite investir deux façades de bâtiments. Pour les responsables, cette rue doit être en mouvement permanent.

Des œuvres street art sont présentes tout au long de la rue. (Photo CM / Rue89 Strasbourg / cc)

Le collectif New Ance a apporté plusieurs améliorations au mobilier urbain. À côté du cinéma Star Saint-Exupéry, une terrasse « citoyenne » a été installée avec un espace réservé aux enfants. Il y a également une palette de bois installée pour accrocher des vélos, une jardinière revisitée n’est pas loin. Des tiroirs permettent aux habitants de planter différents types de fleurs. Une trocothèque est installée aux abords du magasin M. Bricolage alors qu’une « cabane à savoir » trône place du Vieux-Marché-aux-Vins… Il s’agit d’une boite suspendue pour y déposer des livres, se les échanger, les partager.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pierre habite place du Vieux-Marché-aux-Vins. Il est le responsable végétation de l’association. Avec Strasbourg ça pousse il souhaite donner plus de verdure à cette rue. Lorsqu’il s’est installé, il ne connaissait que ses voisins. Aujourd’hui il connaît presque tout le quartier :

« Il y a vraiment une ambiance village aujourd’hui dans la rue du Jeu-des-Enfants. Nous voulons aménager encore plus de zones de verdures, faire des morceaux de trottoir végétalisés. Nous avons de nombreux projets. C’est important de faire des espaces verts, ça permet d’insonoriser et surtout c’est accueillant. « 

Malheureusement, Vincent Vigneron déplore déjà plusieurs dégradations. Des œuvres de street art sont dénaturées, des plantes volées. Les 100 sapins resteront-ils tous à leur place jusqu’à Noël ?

Comment financer tout cela ?

La forêt de sapins a coûté 1 400€ en partenariat avec les sapins Schreiber. Les initiatives artistiques en comptant les ateliers de décoration ont coûté 5 500€. Vincent Vigneron précise le budget d’animation de transformation de la rue :

« Notre budget global est de 73 000€. Nous en avons déjà dépensé 65 000 depuis la piétonnisation de la rue jusqu’aux aménagements de Noël. La participation des cotisations des adhérents s’élève à 21 000€. Nous avons également des dons de riverains. Les commerçants de la rue sont pratiquement tous adhérents de l’association. C’est ça qui fait notre force. »

Les cotisations annuelles pour les commerçants s’élèvent à 50€, celles des riverains à 15€, voire 5€ pour les étudiants.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg: La rue du Jeu-des-Enfants devient piétonne et colorée

L'AUTEUR
Cécile Mootz

En BREF

Un ras-le-bol de tous bords, rencontres avec des « gilets jaunes »

par Guillaume Krempp. 2 547 visites. 26 commentaires.

Le camp de la rue des Canonniers évacué, le trottoir bloqué

par Pierre France. 1 796 visites. 9 commentaires.

GCO : Le tribunal administratif pourrait annuler l’arrêté sur les travaux préparatoires

par Jean-François Gérard. 4 159 visites. 33 commentaires.