Avec son audience reportée, l’Hôtel de la rue pourra passer Noël
L'actu 

Avec son audience reportée, l’Hôtel de la rue pourra passer Noël

Edson Laffaiteur était appelé à comparaître devant le tribunal d’instance de Strasbourg mardi 5 novembre pour l’assignation en expulsion de l’Hôtel de la rue. 167 sans-abris vivent dans ce squat depuis l’été. L’audience pour une éventuelle expulsion a été reportée au 14 janvier, à la demande de l’avocate de l’association. Une soirée de soutien aura lieu samedi 9 novembre au Wagon Souk.

« C’était ce qu’on attendait », déclare Me Sophie Schweitzer, devant le palais de justice de Strasbourg. L’avocate de la défense, a réussi à reporter l’audience de l’Hôtel de la rue, qui devait avoir lieu ce mardi 5 novembre, au mardi 14 janvier :

« Je viens de recevoir les pièces de la part de l’avocat de la Ville de Strasbourg… Là on va avoir le temps de constituer un dossier pour montrer que ce squat répond à un vrai besoin : héberger des personnes qui n’ont pas d’autre solution. »

Me Sophie Schweitzer

L’avocat pour la Ville de Strasbourg, Me Jean-Marie Bourgun, a également soutenu ce report. Des discussions sur l’avenir du site ont toujours lieu entre la municipalité et les occupants.

L’Hôtel de la rue loge des personnes isolées, des familles, des enfants. (Photo TV / Rue89 Strasbourg / cc)

Plus de trois mois d’occupation

Fin juillet, un collectif informel a occupé un bâtiment de la Ville de Strasbourg, situé au 91 route des Romains à Kœnisghoffen, vide depuis près de 10 ans, pour créer un squat d’hébergement. La Ville a décidé de porter plainte contre cette « occupation illicite ». Le lieu permet de loger 167 personnes dont 63 mineurs d’après La Roue Tourne, l’association de sans-abris très présente à l’Hôtel de la Rue et fondée suite à l’occupation. Edson Laffaiteur, président de l’association, est le seul appelé à comparaître pour cette assignation à expulsion car il a donné sa carte d’identité lorsqu’un huissier de justice s’est présenté au squat :

« Ils veulent vraiment casser un projet comme ça ? C’est incroyable de se retrouver au tribunal alors qu’on héberge des familles, des enfants qui sont tous scolarisés maintenant, des hommes et des femmes isolées. Nous, on ne peut pas admettre qu’il y ait autant de gens qui dorment dehors. »

Edson Laffaiteur est soulagé de voir le procès reporté. (Photo TV / Rue89 Strasbourg / cc)

Une soirée de soutien samedi

Un peu moins de 100 personnes étaient présentes dès 8h30 ce mardi 5 novembre pour soutenir l’Hôtel de la rue lors de l’audience. Deux élus de la majorité municipale, Éric Schultz (non-inscrit) et Syamak Agha Babaei (ex-PS, fondateur du « Labo Citoyen ») sont venus apporter leur soutien. La mobilisation citoyenne a permis d’équiper les pièces, les sanitaires et les cuisines de ce bâtiment.

Une centaine de personnes étaient présentes pour soutenir l’Hôtel de la rue ce mercredi 5 novembre. (Photo TV / Rue89 Strasbourg / cc)

Dans la même dynamique, une soirée hip-hop est prévue samedi 9 novembre de 16h à 6h au Wagon Souk au 91 route des Romain, en contrebas de l’Hôtel de la rue.

Les bénéfices seront utilisés pour financer une cuisine collective et des douches pour le squat. Sly2, graffeur parisien, Ours Samplus, groupe de Lille, et d’autres artistes de la scène locale strasbourgeoise seront présents.

Aller plus loin

Soirée de soutien à l’Hôtel de rue, BACK to the street, samedi 9 novembre de 16h à 6h, au Wagon Souk, 91 route des Romains à Strasbourg – Koenigshoffen. Voir l’événement sur Facebook

L'AUTEUR
Thibault Vetter
Thibault Vetter
traite tout type de sujets à l'écrit ou en vidéo, avec une accointance pour l'écologie et le naturalisme.

En BREF

Un an du 11-Décembre, les commémorations prévues mercredi

par Rue89 Strasbourg. 2 139 visites. 1 commentaire.

Manifestation déclarée le jour, sauvage la nuit

par Guillaume Krempp. 3 243 visites. 4 commentaires.

Environ 10 000 personnes défilent contre la réforme des retraites

par Rue89 Strasbourg. 7 156 visites. 6 commentaires.