Enquêtes et actualité à Strasbourg et Eurométropole

Dans les tracteurs, des centaines d’agriculteurs à bout : « Je travaille 70 heures par semaine pour un Smic »

Dans les cortèges de tracteurs qui ont convergé vers Strasbourg pour bloquer la M35 mercredi 24 janvier, les agriculteurs se sont confiés sur leur baisse de revenus. Ils dénoncent des prix de vente qui diminuent, une concurrence avec des pays aux normes moins contraignantes et des augmentations de charges.

,
Édition abonnés
Dans les tracteurs, des centaines d’agriculteurs à bout : « Je travaille 70 heures par semaine pour un Smic »

La main sur le volant de son tracteur Fendt 514, Steve Conrad avance doucement sur l’autoroute A4 à proximité de Bischheim. L’impressionnante machine arbore le drapeau de la FDSEA. Le syndicat majoritaire chez les exploitants agricoles a appelé à une mobilisation ce mercredi 24 janvier, avec les Jeunes Agriculteurs.
En milieu d’après-midi, Steve évoque l’avenir de sa fille, la gorge serrée. Elle veut reprendre l’exploitation familiale. Lui est partagé :

« Parfois, j’hésite à lui dire de trouver un autre métier. Aujourd’hui, je travaille 70 heures par semaine pour un Smic, avec tout le stress qu’il y a en plus pour que les récoltes fonctionnent et que les prix de vente ne baissent pas trop… »

Steve Conrad serait heureux de voir sa fille exercer le métier d’agricultrice dans de bonnes conditions.
De nombreux jeunes en formation ou en tout début de carrière participent à la mobilisation qui verra 500 personnes converger vers la capitale alsacienne depuis tout le Bas-Rhin pour bloquer la voie M35. Célia Henches, en BTS pour apprendre à conduire une exploitation, confie que « c’est effrayant de se lancer dans un métier sans savoir s’il sera possible de l’exercer dans de bonnes conditions et être payé à la hauteur des efforts fournis ». Son but : reprendre la ferme familiale et diversifier les cultures pour s’adapter au réchauffement climatique.
Célia Henches est étudiante en BTS stratégie d’une exploitation agricole.

Abonnez-vous

Cet article fait partie de l’édition abonnés. Pour lire la suite, profitez d’une offre découverte à 1€.

Contribuez à consolider un média indépendant à Strasbourg, en capacité d’enquêter sur les enjeux locaux.

  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89 Strasbourg. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

Mercredi 24 janvier, 500 agriculteurs de tout le Bas-Rhin ont convergé à Strasbourg pour bloquer la M35 pendant 24 heures. L’acte 2 d’une mobilisation aux airs de sursaut de colère après un premier avertissement lancé en novembre dernier. Fini les panneaux retournés, les agriculteurs bloquent le réseau routier, exigeant des solutions face à la concurrence déloyale des denrées alimentaires importées, face aux contraintes administratives chronophages et face à une grande distribution qui ne laisse toujours aucune marge de négociation.

Voir tous les articles

#agriculture

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options