Municipal-o-drome de février : combien de chevaux à l’arrivée ?
L'actu 

Municipal-o-drome de février : combien de chevaux à l’arrivée ?

actualisé le 09/02/2020 à 19h11

Qui sera en piste pour tenter les élections municipales à Strasbourg en mars 2020 ? Avec le municipal-o-drome, Rue89 Strasbourg propose de retrouver chaque mois le positionnement des candidats. Le mois de janvier est celui où des plus petites écuries tentent de rallier l’arrivée à temps.

 

Le municipal-o-drome est un outil imaginé par Rue89 Strasbourg qui vise à sortir de l’instantanéité des déclarations des prétendants. L’autre objectif est d’avoir l’ensemble du panorama électoral en un coup d’œil pour remettre chaque mouvement dans ce contexte plus global. Passer la ligne d’arrivée revient à être le candidat investi par sa formation.

Depuis janvier 2019, le positionnement de chaque candidat est décidé par les journalistes de la rédaction selon leur appréciation de la situation. Il dépend aussi de critères objectifs comme une déclaration publique ou non de candidature qui permet d’apparaître sur la pelouse, la concurrence au sein de son « écurie » ou la capacité des différentes équipes à mener une liste. S’être déclaré en premier confère aussi un avantage (provisoire) au sein de sa famille politique. L’ordre de placement de haut en bas ne répond pas à une logique particulière, si ce n’est que les abandons, un seul à ce jour, sont en bas.

Ralliements et lancements de fin d’année

Liste, inauguration de local, tracts, marchés, programme, débats… Pour certaines écuries, la campagne est belle et bien lancée en ce début 2020. Pour d’autres jockeys, il faut encore cravacher. Réunir 65 personnes avec une adresse à Strasbourg et la parité homme-femme dans les temps est un défi pour les plus petites équipes.

En ce début février, 11 initiatives sont recensées dans l’avant dernier municipal-o-drome. Certaines n’iront peut-être pas au bout et d’autres peuvent encore surgir à la dernière minute. Le dépôt des listes sera terminé le jeudi 27 février à 18h.

Le temps des programmes arrive

Parmi les nouveaux entrants du début d’année : Patrick Arbogast qui veut mieux représenter les quartiers populaires de Strasbourg, l’UPR avec Pascale Hirn ou encore « Les droits de l’homme aux commandes » (qui s’appelait avant « Les habitants aux commandes« ) qui n’a pas encore de candidat.

Pour zoomer, il suffit de continuer à faire défiler son écran vers le bas.

Des pistes d’améliorations ? N’hésitez pas à nous en faire part en commentaires. Nous tenterons d’en tenir compte pour les prochaines éditions.

Jean-François Gérard, Geoffrey Brossard et Nina Courtois
Un outil créé à trois, dans l’ordre : un journaliste, un développeur web et une graphiste

Aller plus loin