Procès des tombes profanées : une demande d’extension de l’enquête à d’autres personnes
Édition abonnés  Société 

Procès des tombes profanées : une demande d’extension de l’enquête à d’autres personnes

actualisé le 14/09/2017 à 16h18

Un des jeunes mis en cause dans l'affaire de la profanation du cimetière juif de Sarre-Union en février 2015 n'a pas été poursuivi, alors qu'il apparaît dans l'enquête menée après les faits, notamment lors d'échanges avec les prévenus. Une partie civile va notamment demander au tribunal que l'enquête s'étende à cette personne.
Le procès des cinq jeunes ayant profané 250 tombes dans le cimetière juif de Sarre-Union en février 2015 s'ouvre ce . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Menacé d’une expulsion, le squat Bugatti mobilise ses soutiens mardi

par Pierre France. 1 068 visites. 6 commentaires.

La place des Halles évacuée pendant cinq heures mercredi

par Rue89 Strasbourg. 10 760 visites. 7 commentaires.

Municipales : Alain Fontanel officiellement candidat

par Rue89 Strasbourg. 2 524 visites. 21 commentaires.