Procès des tombes profanées : une demande d’extension de l’enquête à d’autres personnes
Édition abonnés  Société 

Procès des tombes profanées : une demande d’extension de l’enquête à d’autres personnes

actualisé le 14/09/2017 à 16h18

Un des jeunes mis en cause dans l'affaire de la profanation du cimetière juif de Sarre-Union en février 2015 n'a pas été poursuivi, alors qu'il apparaît dans l'enquête menée après les faits, notamment lors d'échanges avec les prévenus. Une partie civile va notamment demander au tribunal que l'enquête s'étende à cette personne.
Le procès des cinq jeunes ayant profané 250 tombes dans le cimetière juif de Sarre-Union en février 2015 s'ouvre ce . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Rassemblement samedi pour la régularisation des sans-papiers

par Clara Depoers. 4 413 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Action symbolique à la frontière samedi pour demander sa réouverture

par Clara Monnoyeur. 3 738 visites. 3 commentaires.

Le tribunal administratif suspend l’arrêté sur les masques au centre-ville

par Pierre France. 16 252 visites. 8 commentaires.