Enquêtes et actualité à Strasbourg et Eurométropole

À 18h, Dimitri Konstantinidis est l’invité de l’apéro

Entre jardins, hôtel, logements, sport et arts le projet « Vivacité » vise à reconfigurer l’entrée de la Robertsau. Confier la conception de la ville à des artistes, une bonne idée ? Venez poser vos questions à Dimitri Konstantinidis, directeur de l’association Apollonia qui porte le projet. Il est le deuxième « invité de l’apéro » de Rue89 Strasbourg, jeudi 28 juin à 18h au Graffalgar.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89 Strasbourg, abonnez-vous.

Dimitri Konstantinidis veut remodeler l'entrée de la Robertsau avec la vision d'artistes. Et pas seulement. (photo remise)

Difficile de définir le métier de Dimitri Konstantinidis. « Découvrir et mettre en avant les démarches artistiques à la marge », s’essaye le directeur de l’association Apollonia.

Et le projet « Vivacité » (dont Rue89 Strasbourg vous avait parlé), vise clairement à sortir de la marge, puisque c’est un mini-quartier au sud de la Robertsau où elle est déjà implantée que propose l’association. Un projet estimé à 25 millions d’euros.

La décision est suspendue à un arbitrage de la municipalité dans les prochains jours, avant de pouvoir acheter les terrains à la Ville de Strasbourg et déposer les permis de de construire. Au programme, un hôtel, un espace d’exposition, de co-working, un jardin, un parcours, une douzaine de logements. L’originalité du projet réside dans la participation d’artistes dans sa conception.

Une première vue de ce que pourrait-être Vivacité (esquisse Cabinet Georges Heintz et Associés.)
Une première vue de ce que pourrait-être Vivacité (esquisse Cabinet Georges Heintz et Associés.)

La ville aux artistes, une bonne idée ?

Plus largement, pourquoi confier la conception de la ville de demain à des artistes ? D’autres « Vivacité » peuvent-elles voir le jour à Strasbourg ou ailleurs ? Venez poser vos questions à notre invité, pour qui quelque chose « ne tourne pas rond » dans la conception actuelle des villes.

La démarche ne s’arrête à Strasbourg. Avec le réseau Artecitya, des idées similaires sont en cours d’élaboration à Paris, Gdansk, Nicosie, Berlin, Ljubjana, Prague, et deux à Thessalonique. Le projet à Strasbourg est le plus important.

Dimitri Konstantinidis veut remodeler l'entrée de la Robertsau avec la vision d'artistes. Et pas seulement. (photo remise)
Dimitri Konstantinidis veut remodeler l’entrée de la Robertsau avec la vision d’artistes. Et pas seulement. (photo remise)

 


#Apollonia

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options