Choucroute ou potée, quelle région sait le mieux vivre ?
blogs 

Choucroute ou potée, quelle région sait le mieux vivre ?

Une quiche lorraine (Photo Roger Ferrer Ibáñez / Flickr / cc)

Une quiche lorraine (Photo Roger Ferrer Ibáñez / Flickr / cc)

En passant par la Lorraine – 4. C’est bien beau de parler de la fusion des régions, mais j’ai une vraie question que personne n’a encore soulevée : qu’est-ce qu’on mange ? Voici une liste de spécialités non exhaustive et évidemment subjective.

Blog

Je vis en Alsace depuis trois ans. Forcément, j’ai pu goûter et tenter de cuisiner de nombreuses spécialités locales.

En revanche, je connais peu la Lorraine et avant d’accepter une fusion avec cette région, j’exige que l’on examine de plus près ce qu’on y mange pour savoir si l’on va perdre, ou gagner au change.

L’apéro entre potes

Tarte flambée d’Alsace  (Photo IM / Feuille de choux / dr)

Tarte flambée d’Alsace  (Photo IM / Feuille de choux / dr)

Si je devais choisir entre la quiche lorraine et la tarte flambée – toutes deux galvaudées -, mon estomac, c’est sûr, pencherait pour la flammekueche. Plus légère, plus conviviale et plus authentique, la tarte cuite aux flammes (littéralement) a trouvé grâce à mes yeux au moment même où mes valises se sont posées sur cette terre de chou. J’aime lorsqu’elles sont nombreuses et déclinées au munster. Surtout : il faut que ça croustille !

Pour les Lorrains (ou Alsaciens, d’ailleurs) qui lisent ces lignes, voici mes bonnes adresses où manger de délicieuses tartes flambées à Strasbourg :

Le Tire-Bouchon : un classique mais néanmoins très bon.
5, rue des Tailleurs de Pierre – 03 88 22 16 32

L’essentiel chez Raphaël : une adresse un peu différente, pas franchement alsacienne mais les tartes flambées y sont excellentes et entièrement faites maison par le chef. En plus, c’est l’un des seuls restaurants ultra bio de la région.
9, rue du Renard Prêchant – 03 88 24 12 65

La chaumière : Bon, ils ne font pas de tartes flambées mais c’est, selon moi, le meilleur restaurant alsacien, tout est fait maison et parfaitement réalisé. C’est une adresse assez confidentielle, on y croise beaucoup d’habitués. On y mange la meilleure tarte au fromage blanc de Strasbourg.
12, impasse de la Fonderie – 03 88 32 35 23

Les plats d’hiver

La choucroute, on en mange partout (enfin presque) – Extrait du film La Cité de la peur

Je parlais justement de « terre de chou » : transition toute trouvée pour parler de notre spécialité incontournable. La choucroute je l’aime autant que je la déteste. Je l’aime parce qu’une bonne choucroute avec de bons produits, c’est vraiment très bon. Je ne résiste pas à un chou bien préparé : mariné plusieurs jours, il a un goût très doux. Je la déteste parce que c’est aussi le plat le moins glamour que je connaisse.

En dehors de l’Alsace, où on la trouve souvent de mauvaise qualité dans les restaurants, on entend beaucoup parler de sa mauvaise réputation. Mais il faut en goûter une vraie !

La potée lorraine, quant à elle, est une sorte de mélange entre le pot-au-feu et la choucroute. Comme quoi… De belles choses naissent parfois de fusions inattendues.

Résultat du match : on ne va pas se mentir, en terme de convivialité les deux se valent. À moins que vous ne soyez vraiment chauvin, vous succomberez autant pour la potée lorraine que pour notre bonne vieille choucroute alsacienne.

Pour les becs sucrés

Tarte au fromage blanc (Photo IM / Feuille de choux / dr)

Tarte au fromage blanc (Photo IM / Feuille de choux / dr)

Question dessert, si je fonds assurément pour la tarte au fromage blanc alsacienne, je fonds encore plus pour la vraie madeleine de Commercy. La madeleine, c’est mon coup de coeur 2014.

Et la vraie madeleine bossue, dorée et moelleuse, seuls les Lorrains savent la faire.

La fusion a du bon côté cuisine ! Et si la Champagne est rattachée à l’Alsace-Lorraine, on pourra arroser tout cela de champagne et se délecter de biscuits roses de Reims, deux autres belles spécialités.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : toute notre série d’articles « En passant par la Lorraine »

L'AUTEUR
Isabel Mota
Isabel Mota
J’aime cuisiner car j’aime manger. J’aime manger, surtout quand c’est toi qui cuisine. Mais je t’inviterai peut-être à manger, car j’aime bien cuisiner.

En BREF

Enseignants et parents du collège Twinger déçus par la réponse de l’académie

par Pierre France. 1 894 visites. 3 commentaires.

Menacé d’une expulsion, le squat Bugatti mobilise ses soutiens mardi

par Pierre France. 1 224 visites. 6 commentaires.

La place des Halles évacuée pendant cinq heures mercredi

par Rue89 Strasbourg. 10 869 visites. 7 commentaires.