Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Avec Nebbiu, rappeur naturophile, sobre et heureux
Culture 

Avec Nebbiu, rappeur naturophile, sobre et heureux

par Aurélie Clément.
Publié le 12 décembre 2020.
Imprimé le 31 juillet 2021 à 16:46
1 823 visites. 1 commentaire.

Pour le 7e épisode de notre podcast « Sortez-nous de l’Art ! », rendez-vous sur la terre de Nebbiu, un jeune rappeur Bas-Rhinois. Amoureux des mots et de la nature, fervent défenseur de la sobriété, il nous fait découvrir son rap, loin des clichés.

Le Nebbiu c’est d’abord un coin de la Haute-Corse. Et c’est en l’explorant, durant l’été 2017, que ce jeune rappeur originaire du Bas-Rhin a choisi son blaze : « Sur une table d’orientation était écrit “Terre de Nebbiu” », se rappelle-t-il. Cette région tire son nom d’une brume marine. « C’est un moment où j’avais pas mal de brume dans mon crâne », ironise-t-il. « Je ne cherchais pas particulièrement un nom, c’est plutôt le nom qui m’a trouvé ».

Nebbiu donne rendez-vous dans un studio à la Krutenau. Ce « studio » est en fait la chambre d’étudiant de JimBim qui entre deux cours de musiques actuelles produit certains artistes du coin. Entre la cuisine minimaliste et le lit une place, sont intercalés un bureau et un micro illuminés par un néon vert. C’est là que tous les sons sont enregistrés. Il paraît loin le temps où Nebbiu, la vingtaine, se contentait d’être un « free styler de soirées » comme il se définit en se remémorant les années lycée.

Guitariste dans le jardin familial

Entre deux prises, il nous propose des bredeles pâtissés par sa « mamie ». Sa musique, c’est avant tout une histoire familiale. À une dizaine de kilomètres de Strasbourg, dans le salon parental, le piano fait la belle part lorsque les guitares ne sont pas de sortie autour d’un feu de joie dans le jardin. 

Dans ce même jardin, doigts glissant sur les cordes, qu’il s’adonne aux reprises guitare-voix sur fond de ciel bleu, gris, nuageux, ou au soleil couchant. Du Lara Fabian, en passant par Ben Mazué, Flora Cash et Dooz Kawa : le grand écart artistique loin des stéréotypes d’inspirations rap.

C’est lors d’un semestre d’études à Montréal que cet ingénieur prend conscience de la crise écologique. Le 11 décembre est sorti « La Colère », le dernier titre de son album « VAP ».

Une page se tourne et il prépare désormais un nouvel EP intitulé « Sobre », écrit pendant le confinement.

Une ode à la nature et un appel à la sobriété largement inspiré par ses expériences personnelles et ses propres réflexions existentielles :

« Être dehors ça me crée un espace mental où d’un coup je ne pense pas forcément à grand chose. Parfois, il y a une mélodie qui vient, parfois un texte, parfois simplement une idée, et elle sera toujours reliée à la nature ».

L'AUTEUR
Aurélie Clément
Journaliste enquêtrice, j'ai troqué le kouign amann pour le kouglof.

En BREF

Victime de racisme dans la police à Strasbourg, le brigadier Rezgui Raouaji obtient sa mutation

par Guillaume Krempp. 1 450 visites. 2 commentaires.

Jeudi, sixième rassemblement contre le pass sanitaire à Strasbourg

par Lola Manecy. 4 873 visites. 13 commentaires.

Samedi 24 Juillet, nouvelle manifestation contre le pass sanitaire place Kléber

par Marine Dumeny & Guillaume Krempp. 3 020 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×