Le Rassemblement national a choisi sa nouvelle candidate pour les municipales à Strasbourg
L'actu 

Le Rassemblement national a choisi sa nouvelle candidate pour les municipales à Strasbourg

Le Rassemblement national a trouvé une tête de liste de substitution à Strasbourg pour les élections municipales avec Hombeline du Parc. Il s’en est fallu de peu pour que notre journaliste politique soit interdit d’accès à la conférence de presse du parti d’extrême-droite.

Mercredi 18 décembre, le Rassemblement national a présenté sa candidate de substitution pour les élections municipales à Strasbourg. Ce remplacement fait suite au retrait de Thibault Gond-Manteaux, rattrapé par son passé violent et xénophobe fin octobre. Hombeline du Parc, 44 ans, sera donc la tête de liste du parti de Marine Le Pen pour le scrutin de mars 2020. Ancienne juriste en entreprises en Alsace (Osram, Fischer…), elle a aussi été responsable Ressources Humaines pour le parti d’extrême-droite.

En 2014, Hombeline du Parc figurait sur une liste aux élections municipales à Barr, mais n’a pas été élue. En 2015, elle a pris la tête de liste bas-rhinoise de la liste Front national de Florian Philippot. Elle siège depuis comme conseillère régionale du Grand Est toujours pour le groupe Rassemblement national, qu’elle n’a pas quitté. Elle est domiciliée « depuis quelques semaines à Strasbourg » et y a vécu plusieurs années par le passé.

S’ancrer à Strasbourg

Le slogan de la campagne sera de faire de Strasbourg une ville « populaire, sécuritaire et solidaire ». Parmi les propositions, augmenter de 20% les effectifs de la police municipale, la fin des subventions aux associations « communautaires et immigrationnistes », une critique de l’urbanisation (une position déjà portée en 2014) sans forcément s’engager sur le nombre de logements, plus de produits français dans les cantines, s’assurer que le Qatar ne finance pas la Mosquée de la Eyyub Sultan, créer un grand festival d’été pour « rayonner » (« Alain Fontanel a achevé le Festival de Musique, le plus vieux de France »). Hombeline du Parc fustige la « fastfoodisation du centre-ville et la kebabisation des quartiers ».

Sans perspective d’alliance, le Rassemblement national n’a guère vraiment de chance de l’emporter à Strasbourg. Il lui faudra passer les 10% pour figurer au second tour et envoyer des représentants dans l’hémicycle. En revanche, avoir des élus locaux investis, contrairement au tandem Schaffhauser-Abraham de 2014, permet de s’ancrer dans le débat local et le « triptyque d’élections locales » (municipales, puis départementales et régionales en 2021), avant « la reine des élections », la présidentielle de 2022, a notamment expliqué le jeune député européen Jordan Bardella venu soutenir la liste.

Parmi, les futurs colistiers présentés, l’ancien adjoint de Fabienne Keller, Jean-Claude Bader, l’eurodéputée Virginie Joron (qui sera en position non-éligible) et Laurent Husser, le plus au fait des dossiers locaux.

Rue89 Strasbourg, persona non grata des conférences de presse du RN

Pour la première fois en près de huit ans, Rue89 Strasbourg a failli ne pas pouvoir assister à une conférence de presse. Dans un premier temps, notre journaliste politique n’a pas pu entrer dans le restaurant La Rotonde, où l’annonce de la tête de liste RN devait se faire. Principal reproche à Rue89 Strasbourg : l’affaire Thibault Gond-Manteaux, qui est partie de notre page Facebook.

Plusieurs journalistes présents, notamment de 20 Minutes, DNA, l’AFP ou France 3 ont aussi été surpris d’un tel procédé et ont demandé des explications. Choisir ses journalistes est contraire à la liberté de la presse. Les organisateurs se sont finalement ravisés lorsque notre journaliste s’apprêtait à partir.

La rédaction

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Les infirmières scolaires peuvent désormais soutenir le personnel des hôpitaux et des Ehpad

par Guillaume Krempp. 898 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Koenigshoffen, un jeune homme en possession de cannabis frappé par des policiers

par Florian Schotter. 6 710 visites. 8 commentaires.

Fred Ficus, DJ producteur : « Dans six mois, trois fois plus d’albums publiés »

par Florian Schotter. 603 visites. Aucun commentaire pour l'instant.