Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Dix raisons de faire un don à Rue89 Strasbourg : Garder une diversité minimale dans la presse locale
Back Office
Le blog de la rédaction de Rue89 Strasbourg. Annonces, nouveautés, envies, galères et autres joyeusetés.
Back Office blogs 

Dix raisons de faire un don à Rue89 Strasbourg : Garder une diversité minimale dans la presse locale

par Pierre France.
Publié le 23 mars 2022.
Imprimé le 29 juin 2022 à 18:30
1 369 visites. 1 commentaire.

Votre média d’investigation local a lancé une campagne de financement pour recruter un, voire deux journalistes. Chaque jour jusqu’au 31 mars, nous publions dix bonnes raisons d’y participer.

Teaser 2022 de Rue89 Strasbourg

Raison n° 2 : Garder une diversité minimale parmi les médias d’informations générales.

Quand Pierre Haski, Laurent Mauriac, Pascal Riché et Arnaud Aubron ont lancé Rue89.com en 2007, c’était après avoir constaté à quel point les médias se ressemblaient : une conférence de presse et le lendemain, les Français découvraient le même sujet dans Le Figaro et Libération. Ils avaient l’illusion du choix mais en réalité, c’étaient les décideurs et les communicants qui choisissaient la matière première de l’actualité… Dès son lancement, Rue89 a donc décidé d’ignorer les conférences et les communiqués de presse, afin de proposer des informations nouvelles, non seulement par leur tonalité ou leur traitement, mais surtout par leur origine.

C’est ce concept d’originalité que nous avons repris quand nous avons lancé une version locale de Rue89 à Strasbourg en 2012. Dans une agglomération de province, le mimétisme des médias est encore plus frappant : à Strasbourg, un communiqué de la préfecture du Bas-Rhin ou de la municipalité, et c’est dans les heures qui suivent des articles correspondants dans les DNA, 20 Minutes, France Bleu Alsace, etc.

Une exception dans un concert bien réglé

Dans ce concert bien réglé, Rue89 Strasbourg fait donc figure d’exception. C’est aussi ce qui agace les services de presse des institutions, qui voient d’une part que leurs communiqués ne sont pas repris dans nos colonnes, et qui doivent d’autre part répondre à nos questions sur des sujets qui ne sont pas prévus dans leurs plans de communication…

Qui n’a pas encore publié son article sur la disparition du rayon vert de la cathédrale ? (capture d’écran Google)

Ces frictions ne seraient rien si elles n’étaient pas génératrices d’énormément de travail supplémentaire pour nos journalistes. Pour contourner les blocages et les silences, nous devons trouver les informations grâce à des contacts qui prennent des risques en nous répondant. En faisant un don à Rue89 Strasbourg, vous remerciez également toute cette armée invisible d’informateurs citoyens qui prennent le temps et l’énergie de faire connaître des informations d’intérêt public (je profite d’ailleurs de cette opportunité pour remercier chaleureusement toutes nos sources, elles et ils savent ce que nous leur devons).

Le seul média indépendant à Strasbourg

L’autre aspect du paysage médiatique local, c’est bien évidemment la concentration économique de la presse d’information. En résumé, Strasbourg et l’Alsace disposent de deux quotidiens d’informations générales, tous les deux propriétés du Crédit Mutuel, via sa filiale Ebra, et de médias audiovisuels d’État (France Bleu Alsace et France 3 Alsace). Citons également 20 Minutes (propriété du groupe Rossel et de Ouest France) et le récent Actu Strasbourg (propriété de Publihebdos, c’est à dire également Ouest France). Dans ce paysage, Rue89 Strasbourg est le seul média d’informations indépendant, le seul dont la société qui l’édite est basée à Strasbourg.

On peut s’en féliciter ou le déplorer mais c’est aussi une bonne raison de donner à Rue89 Strasbourg : assurer que cette flamme du journalisme indépendant et local continue d’exister.

Voir tous les articles de ce blog
Article actualisé le 29/03/2022 à 15h15
L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Un livreur agressé à Strasbourg, Uber Eats lui suspend son compte, Axa refuse de l’indemniser

par Achraf El Barhrassi. 3 504 visites. 3 commentaires.

Après avoir saisi le parquet financier, le directeur général de l’IHU de Strasbourg démis de ses fonctions

par Pierre France. 5 327 visites. 2 commentaires.

Par « sollicitude », le Pape ordonne une enquête au sein du diocèse de Strasbourg

par Nicolas Dumont. 2 308 visites. 2 commentaires.
×