Avec Mama Souk, Strasbourgeoise engagée pour faire vivre le Wagon Souk
Société 

Avec Mama Souk, Strasbourgeoise engagée pour faire vivre le Wagon Souk

« Les Strasbourgeoises et Strasbourgeois engagés » en podcast de Rue89 Strasbourg. Dans cette série de portraits sonores, des militants racontent leur engagement, leur parcours. Deuxième épisode avec Adama, alias « Mama Souk », bénévole qui tient la cantine du Wagon Souk à Koenigshoffen.

Six jours sur sept, elle tient les fourneaux du Wagon Souk à Koenigshoffen et propose de généreux plats sénégalais (thiéb, yassa, mafé, pastels) à prix plancher. Adama a 62 ans, elle est originaire du pays de la Téranga au Sénégal et réside à l’Hôtel de la rue depuis mai 2019. Celle que tout le monde appelle « Mama Souk » est la cuisinière de ce lieu auto-géré, dédié à l’accompagnement de projets solidaires et interculturels.

Mama Souk, cuisinière du Wagon Souk (Photo RD / Rue89 Strasbourg / cc)

Incapable de rester inactive, cette sexagénaire fait partie des trois piliers qui font vivre le Wagon Souk. En attendant un jour, peut-être, d’être régularisée, Mama Souk consacre son énergie et offre son sourire communicatif aux clients de sa petite cantine bariolée.

Chaque jour, le menu est affiché devant le Wagon Souk (Photo Rue89 Strasbourg / RD)
L'AUTEUR
Robin Dussenne
Normand exilé en Alsace, j'aime écrire sur les migrants, les religions, les minorités et les musiques métissées.

En BREF

Les infirmières scolaires peuvent désormais soutenir le personnel des hôpitaux et des Ehpad

par Guillaume Krempp. 652 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Koenigshoffen, un jeune homme en possession de cannabis frappé par des policiers

par Florian Schotter. 6 358 visites. 8 commentaires.

Fred Ficus, DJ producteur : « Dans six mois, trois fois plus d’albums publiés »

par Florian Schotter. 560 visites. Aucun commentaire pour l'instant.