Mais pourquoi… le Racing Club de Strasbourg joue-t-il en bleu ?
Sports 

Mais pourquoi… le Racing Club de Strasbourg joue-t-il en bleu ?

Les couleurs du célèbre club de foot strasbourgeois sont le bleu et le blanc. Mais pourquoi avoir choisi ces couleurs alors que le blason de la ville est rouge et blanc ? Pour comprendre, il faut remonter aux lendemains de la Première Guerre mondiale, en 1919.

« Allez les Bleus et Blancs ! », entonne le stade de la Meinau pour encourager ses joueurs fétiches. Mais pourquoi s’enthousiasmer pour ces couleurs qui ne figurent nulle part dans les armoiries de Strasbourg, dont le symbole est rouge et blanc ? Une particularité qui remonte à la libération de la ville à la fin du Deuxième Empire allemand.

Les Grandes Armes de Strasbourg, avec le blason rouge et blanc. (Wikipédia Commons)

Maxime, plus connu sous son pseudonyme Athor sur le site Racingstub.com, « supporter intégriste du Racing Club de Strasbourg » revient dans cet épisode de « Mais pourquoi » (à écouter en tête de cet article), sur cette spécificité.

En 1919, l’Alsace-Moselle, allemande depuis 1870, vient d’être rattachée à la France pour la deuxième fois. Le FC Neudorf, fondé en 1906, souhaite se franciser. Il adopte alors le nom et les couleurs de l’équipe la plus populaire du moment : le Racing Club de France, à Paris. Le FC Neudorf devient le Racing Club de Strasbourg. Et comme son grand frère, le bleu devient sa couleur. Ironie de l’histoire, c’est en voulant affirmer une identité française, que l’équipe adopte un nom anglais, la patrie du football.

Maillot des joueurs du RCS à domicile pour la saison 2018/2019 (Document remis / racingstub.com)

Mais alors, pourquoi le Racing Club de France, dont s’est inspiré le RCS, a-t-il choisi le bleu ? Il existe plusieurs hypothèses. L’un des fondateurs du club en 1882, Georges de Saint-Clair, aurait indiqué qu’il s’agit d’un clin d’œil au drapeau grec. Les couleurs bleu ciel et blanc pourraient également faire référence à celles des athlètes de l’Université de Cambridge.

D’autres questions sur votre ville ou votre région ? Vos suggestions pourront faire l’objet d’un nouvel épisode !

Les joueurs du Racing, qui célèbrent le but de Lebo Mothiba face à Bordeaux (Photo / Franck Kobi / RCSA / doc remis)
Les joueurs du Racing, qui célèbrent le but de Lebo Mothiba lors de la demi-finale de Coupe de la Ligue remportée face à Bordeaux en février 2019. (Photo / Franck Kobi / RCSA / doc remis)
L'AUTEUR
Emeline Burckel
Journaliste stagiaire

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 8 951 visites. 32 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 108 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 474 visites. 8 commentaires.