Dix articles qui ont eu un impact à Strasbourg en 2019
Back Office
Le blog de la rédaction de Rue89 Strasbourg. Annonces, nouveautés, envies, galères et autres joyeusetés.
Back Office  blogs 

Dix articles qui ont eu un impact à Strasbourg en 2019

Du 24 décembre au 2 janvier, Rue89 Strasbourg rediffuse tous les jours un article de l’année qui a changé quelque chose à la vie locale.

L’année 2019 touche à sa fin. Il s’agit d’une année faste pour notre média en ligne lancé en 2012. Côté audiences, Rue89 Strasbourg a retrouvé ses niveaux de 2016 ou de début 2017, autour de 10 000 visiteurs par jour. Comme tous les sites d’information, nous avions été impactés par les changements d’algorithme de Facebook et avions perdu une part de trafic.

Par ailleurs, le nombre d’abonnés a correctement augmenté, autour de 600 membres. Pour rappel, il faudrait 1 000 abonnés pour stabiliser un poste de journaliste à plein temps et 3 000 pour maintenir le fonctionnement actuel sans apport de la publicité. Avec plus de soutiens, l’objectif est bien sûr de limiter cette dépendance à la pub, mais aussi d’accroître nos revenus pour proposer plus d’articles, d’événements et étoffer l’équipe. Plusieurs sujets ne sont pas traités par manque d’effectifs. Nous comptons sur vous.

L’importance de l’impact

À quoi sert le journalisme en 2019 ? C’était le thème de notre soirée de rentrée au Galet. À l’heure de la désinformation facile, parfois organisée, cette réflexion évolue en permanence. Cette année, Rue89 Strasbourg a produit certains articles qui ont « un impact » sur la vie locale. C’est une belle réussite pour notre média indépendant, qui n’appartient à aucun grand groupe. Comme vous le verrez chaque jour du 24 décembre au 2 janvier, ou dans la liste en dessous de ce texte, il s’agit parfois de petits détails du quotidien (un bus, de la propreté, une meilleure information…), de décisions politiques (délimitation des terrasses, précisions sur un voyage au Qatar), voire de suites juridiques (procès à la Maison des associations, dissolution du Bastion social).

Avoir une utilité pour les habitants, c’est aussi l’esprit de notre opération « Quartiers connectés » qui a reçu le prix de la meilleure initiative d’un média pour l’éducation à l’information aux Assises du journalisme en mars.

Par le passé, nous avions bien sûr remarqué que des articles bien travaillés pouvaient entraîner des retentissements, qui ensuite nous échappent. Un des dossiers emblématique de Rue89 Strasbourg était par exemple celui des barquettes jetables dans les cantines scolaires. Fin 2016, la municipalité s’est finalement engagée à passer à l’inox réutilisable sous 4 ans, ce qu’elle n’avait pas prévu. Au contraire, d’autres révélations n’ont parfois pas eu de retombées. C’était le cas d’enquêtes sur les illuminations de Noël, le cinéma Odyssée, la brasserie de la Mercière. « L’impact » est donc loin d’être une science exacte, et ne dépend seulement des journalistes.

Par ailleurs, il est toujours difficile de savoir si un article « seul » suffit à modifier le cours des événements. Ce sont aussi les lecteurs, habitants, voire des collectifs ou associations concernées, qui vont ensuite porter un sujet, interpeller les autorités et lui donner une résonance plus forte. À ce moment-là, les journalistes doivent s’efforcer de suivre un dossier dont ils ont été le déclencheur. Ils le font vivre et racontent son évolution.

L’équipe de Rue89 Strasbourg vous souhaite d’agréables fêtes de fin d’année (photo Abdesslam Mirdass / Hans Lucas)

Une première semaine de l’investigation qui en appelle d’autres

Peser sur la vie locale à Strasbourg, c’était aussi le but de notre première « Semaine de l’investigation locale » du 4 ou 8 novembre. Plusieurs enquêtes ont produit des effets et font partie de la sélection rediffusée. La période des festivités de fin d’année n’est guère propice aux grandes annonces, mais sachez déjà que la rédaction réfléchit à la possibilité de reproduire une nouvelle semaine de ce type en 2020.

Provoquer des réactions n’est pas prévisible et ne peut résumer notre ligne éditoriale. Ces articles côtoient le suivi et l’analyse de la politique locale, des sujets de société, un intérêt pour les mouvements sociaux, les quartiers, la Culture locale, etc. Mais lorsque nous suivons un sujet, nous accordons désormais une importance accrue à ses potentielles retombées, et pour qui. Nous allons poursuivre cette inclinaison en 2020.

Cette « affirmation » de la ligne éditoriale a en partie été rendue possible par la titularisation à plein temps de Guillaume Krempp, alternant pendant 2 ans et conservé en CDI, comme Jean-François Gérard avant lui. En parallèle, Rue89 Strasbourg conserve un noyau d’une quinzaine de journalistes indépendants. Qu’ils se voient ici remerciés pour leurs idées originales, leurs compétences variées (vidéo, photo, radio, dessin, etc.) ou leurs domaines de prédilection (enquêtes, témoignage, reportages, culture, etc.), qui permettent de produire un média varié tous les jours.

10 jours de rediffusions et bonnes fêtes !

Ainsi, du 24 décembre au 2 janvier 2020, Rue89 Strasbourg prend un peu le temps de souffler. La rédaction vous propose de (re)-lire 10 articles phare et leur impact. Chaque matin, un article sera publié en « Une » du site, sur les réseaux sociaux et dans sa newsletter.

La rédaction souhaite à tous ses lecteurs de bonnes fêtes de fin d’année et vous retrouve début janvier. D’ici là, quelques surprises seront publiées sur le site.

Rediffusions, 10 articles à impact en 2019

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Incompréhensions après des expulsions à l’Hôtel de la rue

par Pierre France. 5 535 visites. 6 commentaires.

Deuxième pic de pollution aux particules de l’année, les transports moins chers dans l’Eurométropole

par Buket Bagci. 1 145 visites. 1 commentaire.

Trois manifestations en trois jours contre les retraites par points

par Buket Bagci. 4 051 visites. 3 commentaires.